Compte rendu de l’assemblée générale du 3 décembre 2016

  • Présents : Françoise Buttard, Marie-Claude Fayolle, Marie Rabhi, Nancy Ruérat, Christophe Vadon,  Florence Meyer, Johanna Vadon
  • Excusés : Camille et Fabien Besançon, Ginette Girard, Evelyne Buttard, Evelyne Omorodion, Pascale Steinmann, Thierry Leroy,  Sylvie Séchaud
  • Absents : Stéphanie Badier,  Camille Correas,  Marion Casari,  Guillaume Correas, Thomas Vadon, Stéphanie Rostons,

Bilan moral de la présidente :

Pour rappel, voici les statuts de l’association créée en février 2013 :

« Elle a pour but de venir en aide aux enfants du Togo et intervient dans le domaine de la pauvreté, de la nutrition et de la prévention des maladies en luttant plus particulièrement contre la malnutrition infantile. »

L’association a été encore très active cette année, grâce à tous les bénévoles qui se sont mobilisés

tout au long de l’année. Le  repas musical s’est déroulé dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Une belle équipe a été présente et a participé  de façon active à la tenue de la buvette lors des Grandes médiévales d’Andilly. Ces deux moments forts ont permis de récolter des fonds et de pérenniser notre action au Togo.

Après bientôt quatre années d’existence, l’association s’est installée sur un socle d’activités et sur un soutien d’adhérents que j’espère conserver et accroître cette année afin qu’ATL puisse continuer ses engagements.

Au retour de notre voyage très récent, je me réjouis de constater que l’association RADI s’engage sur le terrain et reconnaît en nous un partenaire et pas un simple bailleur grâce à notre attitude de respect et de confiance mutuel. Il s’agit donc d’un partenariat fécond, emprunt d’ouverture et d’engagement réciproque.

Pour la réalisation de tout cela l’association s’est appuyée sur un bureau qui comprend les personnes suivantes : La présidente : Françoise Buttard, La présidente adjointe : Pascale Steinmann La trésorière : Marie-Claude Fayolle, La secrétaire : Nancy Ruerat.

  • Lors de cette assemblée et à l’unanimité, Christophe Vadon est élu vice-président,
  • Florence Meyer est élue chargée de communication.
  • Bienvenue à Marie Rahbi, nouveau membre de l’association qui est élue vice-secrétaire.

Rapport d’activités d’ATL en France en 2016 :

Durant l’année 4 réunions de bureau se sont déroulés fin de préparer les différentes manifestations.

  • 14/15 et 16 mai : Médiévales d’Andilly :

Nous avons tenu un stand de vente de boissons. 15 bénévoles se sont relayés durant ces 3 jours pour assurer la permanence à la «  buvette solidaire ».

En contrepartie, nous participons à deux activités de l’association Andilly loisirs (service et vente de crêpes à la maison du Père Noel et étiquetage pour la boutique)

  • 29 octobre : Repas musical :

Dans la salle annexe du gymnase des Ebeaux, nous avons accueillis 100 personnes par la musique d’un quatuor autour de Mick Rustic. La soirée a été un vrai succès de l’avis des participants et des organisateurs. Cette réussite a reposée sur l’engagement des bénévoles à la soirée

  • Marchés de vente de l’artisanat togolais et participations à diverses manifestations : 2016
  • 14.15.16 mai : Médiévales
  • 19 juin : fête de la musique à Cruseilles
  • 1er Août : marché Toutenbio à Minzier : vente de crêpes
  • 6 Septembre : Vide-grenier à Cruseilles
  • 24 septembre : Alternatiba Léman, plaine de Plainpalais à Genève
  • 29 octobre : repas musical
  • 16 décembre : diffusion de courts métrages pour les écoliers de l’école publique primaire dans l’après midi et tout public en soirée.

Bilan d’activités d’ATL au Togo :

(Rapport de mission du 10 au 26 novembre 2016)

En novembre, Françoise BUTTARD (Présidente) et Christophe VADON (membre actif) et Marie Claude Fayolle se sont rendus en mission durant 3 semaines au Togo. Ils ont rencontré différentes personnes et des responsables d’ONG, de mouvements paysans, groupements et coopérative de femmes, structures locales de soins, femmes,…) tant en milieu rural qu’en milieu urbain œuvrant dans les domaines du développement, de la santé, de la nutrition, de la communication, de l’agriculture, du commerce, de la transformation des produits locaux.

Nous avons séjourné deux jours au nord du Togo, à Dapaong afin de rencontrer les membres d’ATYK et la coopérative de femmes . Nous espérons réaliser un dossier de financement et avons signé un contrat de partenariat dans lequel ATL s’engage à servir de relais de financement à l’association ATYK.

Nous avons constaté que l’association ATYK et notamment son directeur, Lorimpo Kombaté se battent pour faire progresser la coopérative , obtenant cette année un financement de l’ambassade américaine pour la construction d’un bâtiment de stockage pour les fèves et le beurre de karité.

Au cours des dix jours passés à Kpalimé, un gros travail d’analyse général du programme et de mise en place d’outils de suivis des enfants à été réalisé. 70 enfants étaient encore inclus dans le programme à notre arrivée, et ce travail  a permis de considérer que 20 enfants, maintenant réhabilités et âgés de deux ans et demi ou plus pouvaient sortir du programme.

Ce réajustement nous permet de constater que 35 nouveaux enfants ont été pris en charge en 2016 et 15 déjà pris en charge depuis 2015.

Ce chiffre correspond mieux aux capacités de financement actuel d’ATL et de suivi de qualité des enfants par le RADI.

Des discussions fructueuses avec Georgette ont permis d’améliorer encore la prise en charge individualisé des nourrissons, notamment au niveau de la prise en charge nutritionnelle.

A-t-on constaté une efficacité du programme de réhabilitation nutritionnelle ?

Un moment fort de ce séjour à Kpalimé a été la participation à un café nutritionnel où 30 femmes étaient présentes avec leurs enfants. Nous avons constaté non seulement la vitalité des enfants et avec beaucoup de plaisir celles des mères et nourrices investies dans la préparation du repas, notamment celles dont les enfants étaient pris en charge depuis longtemps.

L’observation des ces quelques femmes en particulier, dont les enfants vont être retirés du programme de réhabilitation nutritionnelle, a inspiré à l’équipe présente, d’ATL et de Georgette, l’idée de leur proposer de s’investir soit dans l’organisation des cafés nutritionnels, soit dans l’organisation de cafés nutritionnels dans leurs villages ou quartiers, l’organisation de la journée de l’alimentation,  en tout cas de les maintenir actives dans l’éducation et la prévention nutritionnelle.

Par ailleurs, nous avons rencontré le groupement « Femmes et solidarité » auquel nous avons fait un prêt pour la fabrication de farine enrichie. L’activité fonctionne bien, elles attendent les analyses de l’ITRA, organisme d’état qui délivre des certifications quant à la qualité et projettent d’augmenter encore leur capacité de production.

Avec elles, nous avons rencontré un groupement de productrices de riz et soja bio afin de mettre en place un accord de partenariat pour la livraison de matières premières régulièrement et de qualité. L’année qui vient sera une année de négociation et de test pour leur mise en relation.

Nous avons renouvelé notre contrat de partenariat avec le RADI (Recherche Action Développement Intégré) basée à Kpalimé, dans la région des plateaux pour une année. Georgette Agbeka, la coordinatrice du programme fait un remarquable travail de suivi et d’accompagnement  individualisé pour les familles et de mise en lien avec les structures de soin locales.

En fonction des demandes de financements en cours, nous avons discuté des différentes initiatives à privilégier.

Nous avions fait un prêt de 762 euros au  groupement de femmes “femme et solidarité” pour la fabrication de farine enrichie et la certification par l’ITRA( institut technique de recherche agronomique) l’année passée. Le groupement nous a remboursé la moitié, somme qui a été prêté à nouveau pour l’achat d’un stock céréales.

Nous utilisons toujours leur farine à base de mais, sorgho et riz  pour les nourrissons avant six mois et à base de mais, riz et soja a partir de 6 mois avec un prix d’achat de 350 CFA le sachet ( prix du marché 500 CFA).

Bilan Financier :

Présentation des comptes par Marie-Claude Fayolle, trésorière de l’association.

Les comptes sont approuvés à l’unanimité ( bilan comptable en annexe )

Perpectives 2017 :

En France :

  • Renforcer l’assise de l’association en augmentant le nombre d’adhérents,  fidéliser un public de donateurs par des versements mensuels.
  • Développer notre capacité à recueillir des fonds propres en continuant à organiser ou à participer diverses manifestations.
  • Reconduite de notre participation à la vente de boissons aux Médiévales d’Andilly les 3,4 et 5 juin 2017.
  • Participation à la fête de la Musique de Genève 23,24,25 juin : vente de crêpes en collaboration avec le GRAD.
  • Nous verrons en juin, en fonction des dates disponibles, pour l’organisation d’ un repas musical au printemps 2018 ( hors vacances scolaires) avec de la musique africaine.
  • Réaliser des demandes de financements : Mairie, Rotary Club, Kermesse

Francophone-Hollandaise et d’autres organismes, fondations (Bonduelle).

  • Reconduite du festival du court métrage en fonction du bilan de 2016.

 

Au Togo :

  • Nous avons envisagé une  prise en charge pour l’année 2017 de 50 enfants.
  • Développement du café nutritionnel ( construction d’un Appatam, achat de matériel, élaboration de documents pédagogiques) qui aura lieu chaque mois  avec expérimentation de le délocaliser dans un village sur une initiative des femmes qui ont participé au café l’année 2016.
  • Suivi du groupement de femmes qui fabrique les farines enrichies et de mise en lien avec les productrices
  • Relais  de financement pour l’association ATYK
  • Recherche de financement par le RADI
  • Nous souhaitons inviter Georgette Agbeka lors du prochain repas musical.

Annexe : Bilan comptable 2016


Image du fichier Excel du bilan 2016
Image du fichier Excel du bilan 2016